Le BEC-fossile

Déterminisme de L'Univers d'Or

Created with Sketch.

Le BEC-fossile

Dans l’état stochastique d’univers, la probabilité d’avoir un flux de Bodys 1D entrer en fusion-synchronisation, n’est pas nulle et dépend de 3 paramètres :

1/ la superposition des points zéros,

2/ la synchronisation des phases,

3/ la synchronisation des fréquences.

Une fois cela obtenu, une sphère 3D « point zéro commun » réunis tous les pôles parfaitement synchronisés. Ce point zéro émet des couches 2D de pôles qui oscillent jusqu’à l’amplitude maximale qui « matérialisent » le rayon R du BEC-fossile. La loi DUO√5 indique clairement que les Bodys stochastiques en cours de synchronisation ont tous convergé vers un point zéro aléatoirement moyenné à la taille de la longueur de Planck. p.

Les paramètres (fixés aléatoirement) d’un Bodys synchronisé type, sont les suivants :

Avec ƛe , la longueur de Compton de l’électron pris comme longueur de référence.

Lorsque le BEC-fossile est saturé, le rayon de Planck de la sphère « point zéro » devient ξ4 fois plus grand et donc son aire peut émettre ξ8 pôles par couches. Ce, nombre est cohérent avec l’ensemble de la loi DUO√5 et celui de la masse totale estimée pour la Bulle-Univers.

Le nombre de couches est donné par :

Le rayon du BEC (1021 m) est peu affecté par la soustraction de RZ (1010 m). Le BEC est formé de Bodys 1D. Ils forment des couches 2D de pôles oscillants. L’ensemble forme une sphère 3D qui est un potentiel d’espace-temps. Son statut de potentialité vient du fait que chaque Bodys reste à zéro paramètre physique par le phénomène d’annulation par opposition des pôles contraires.

On voit de suite l’occurrence avec la relation ci-dessous, citée dans le chapitre « Ratio universel Xi« . La saturation du BEC-fossile arrive quand l’intervalle élémentaire tangentiel est réduit à la cote ℓp1 qui est ξ fois plus fable que l’intervalle radial ƛe . De ce fait la circonférence du BEC, contient ξ4 paires de pôles (dont on verra qu’ils deviennent « électron-positron »). La relation ci-dessous montre clairement la cause de la gravitation. Elle vient de la séparation radiale des pôles de la couche située sur l’aire du BEC. La force coulombien initiale s’exprime via le gradient des ξ4 pôles situés sur la circonférence du BEC-fossile.

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-6.png.

Selon la loi universelle,

L’attribut alt de cette image est vide, son nom de fichier est image-18.png.

 La masse d’un pôle me , devenu électron ou positron au point de rebroussement sur l’aire du BEC-fossile, est réduite à mo , au point zéro. Cette réduction de facteur ξ est l’inverse du ratio d’amplitude avec le rayon R du BEC. Si la masse de l’électron est plus forte, c’est que son amplitude finale est réduite à l’intervalle élémentaire radial de Compton ƛe. L’énorme vitesse d’un pôle à l’intérieur du BEC, (niveau subquantique) revient à un fort courant électrique qui repoussent dans l’axe tangentiel, les pôles voisins par la force électrodynamique de Laplace.

Quand arrive la saturation, l’intervalle des pôles de la première couche sortant du point zéro, est réduit à la longueur de Planck. Cela provoque le masquage les charges par superposition. Cette annulation des charges, brise la force coulombienne des Bodys. Cela libère les pôles qui passent ainsi du statut dipolaire au statut monopolaire. Leurs paramètres physiques ne sont plus annulés et sont donc révélés. Le rayon R du BEC n’est plus un point de rebroussement et les pôles sont éjectés à la vitesse réduite c.

Quand arrive la saturation, l’intervalle des pôles de la première couche sortant du point zéro, est réduit à la longueur de Planck. Cela provoque le masquage les charges par superposition. Cette annulation des charges, brise la force coulombienne des Bodys. Cela libère les pôles qui passent ainsi du statut dipolaire au statut monopolaire. Leurs paramètres physiques ne sont plus annulés et sont donc révélés. Le rayon R du BEC n’est plus un point de rebroussement et les pôles sont éjectés à la vitesse réduite à c. Le tableau montre que pour la vitesse c (quantique), l’intervalle élémentaire critique de superposition, est p. Or on verra dans le chapitre « PROTON » que le masquage des charges neutres dans le proton se produit strictement à ce même intervalle.

Le calibrage des étoiles, galaxies et particules quantiques, est pré-établi dans le BEC-fossile

2 réponses

  1. […] loi DUO√5 est cohérente avec les évènements de la mitose du BEC-fossile au cours de laquelle il a été formé ξ² BEC-étoiles primordiales distribuées en ξ paquets […]

  2. […] on a vu qu’il reste un faible gradient coulombien tangentiel qui se traduit par la […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

FrenchEnglish